Animaux sains - Humains en bonne Santé - Environnement durable

Bahr El Ghazal du nord

Projet AWELAD : formation et sensibilisation à la santé équine

Mis à jour le 25.08.2017

 

Contexte du projet

Au Soudan du Sud, les chevaux de trait, les mules et plus particulièrement les ânes ont un rôle capital dans l’agriculture et l’économie des ménages. La population travaille en effet avec les équidés dans la culture des champs et la production alimentaire. Ces animaux garantissent ainsi des moyens de subsistance et augmentent la sécurité alimentaire, ceci alors que la famine menace toujours plusieurs régions du pays.
En outre, les ânes sont de précieux alliés pour les femmes : non seulement ils transportent des marchandises et de l’eau mais ils permettent aussi d’emmener des proches malades à l’hôpital.
 

Dans l’état de Bahr el Ghazal du nord, les difficultés liées au conflit qui déchire le Soudan du Sud sont nombreuses : insécurité alimentaire, mauvais accès à l’eau, manque de services de santé humaine et vétérinaire, etc. Pourtant indispensables à la survie de la population, ces animaux sont négligés voire maltraités, et oubliés de l’agenda politique.
 

Le but du projet AWELAD était de sensibiliser les personnes concernées à l’importance du bien-être animal.

 

Projet

La santé animale nous concerne tous : un animal en bonne santé vit plus longtemps et est plus productif, les risques de maladies s’en voient réduits, ce qui favorise également l'hygiène alimentaire. Des animaux sains sauvent des vies !
 

Le projet AWELAD constitue une initiative pionnière au Soudan du Sud. Ses objectifs étaient d’améliorer le bien-être des équidés et de renforcer les capacités par la formation et la sensibilisation des principales personnes concernées : propriétaires, commerçants, représentants du gouvernement, travailleurs en santé animale, etc.
 

Les propriétaires ont été sensibilisés et formés à la meilleure manière de traiter leurs animaux aussi bien pendant qu’après le travail. Nous leur avons appris par exemple à veiller à accorder à leurs animaux suffisamment de repos, et à s’assurer qu’ils aient suffisamment à manger et à boire.
 

Nous avons formé le vétérinaire de l’état et des experts en cheptel aux soins équins de bases et en médecine équine. Ils ont bénéficié de la distribution de matériel et de manuels et, pour continuer à faire fructifier cette initiative, ils ont proposé de former une plateforme de partage d’informations.
 

Nous aussi formé en gestion équine ceux qui se trouvent en première ligne pour préserver la santé du cheptel : les assistants-vétérinaires ruraux. Ils ont été approvisionnés en médicaments vétérinaires et sont aujourd’hui en mesure de fournir des soins équins à travers différents comtés.
 

Les personnes que nous avons formées sont des acteurs du changement au sein de leurs communautés : ils ont les connaissances et les compétences nécessaires pour améliorer le bien-être des équidés, ainsi que pour enseigner à la population les meilleures pratiques à observer et informer leurs concitoyens sur les besoins des animaux bien après la fin de ce projet innovant. De plus, les représentants du gouvernement impliqués participeront aussi à la sensibilisation de la population.
 

Vous trouverez d'autres informations sur ce projet pilote ici (en anglais).


Financé par

Brooke, Action for Working Horses and Donkeys
 

     

Objectifs

 

Améliorer le bien-être des ânes et chevaux de traits par :
  • La diffusion d’informations et la promotion des bonnes pratiques à adopter
  • Des formations en santé équine
  • Le renforcement des capacités locales et nationales

Résumé du projet

Durée

Début: 01.01.2017
Fin: 31.03.2017
2mois

Budget

CHF 12'000

Zone du projet

, Bahr El Ghazal du nord