1. Accueil
  2. Togo
  3. Notre responsable de programme pour l’Afrique de l’Ouest, Christian Wirz, était en mission au Togo

Je m’appelle Christian, je suis responsable des programmes de VSF-Suisse en Afrique de l’Ouest. En juillet dernier, je me suis rendu au Togo afin de découvrir la mise en œuvre d’un de nos projets sur le terrain. Je suis heureux de partager quelques impressions de la région de la forêt d’Abdoulaye avec vous. Bien que cette forêt soit protégée depuis 1951, elle continue à être surexploitée. Faute de stratégies alternatives de ménage, la population locale pratique la coupe illégale d’arbres et le braconnage. L’habitat de nombreuses espèces animales et végétales est ainsi de plus en plus détruit.

Pour sortir de cette impasse, nous offrons de nouvelles perspectives aux personnes qui ont utilisé la Réserve forestière d’Abdoulaye. Grâce à notre projet, d’anciens braconniers élèvent des moutons, d’anciens bûcherons plantent des arbres et les femmes dites «de charbon» produisent maintenant du beurre de karité. De cette façon, nous assurons non seulement la subsistance de la population locale, mais nous protégeons également la précieuse forêt. J’ai le plaisir de vous présenter quelques-unes de nos activités.

Commençons le voyage!

Sur mon trajet vers la région de la forêt d’Abdoulaye, je suis surpris du nombre d’arbres coupés et des tas de charbon de bois au bord de la route. Ces photos sont un rappel de la déforestation rapide vécue au Togo. Nous devons agir d’urgence!

La contribution des habitants est primordiale pour nous! Ici, nous échangeons des idées avec les personnes du village de Beem sur les activités génératrices de revenus alternatives à la déforestation.
Il faut agir. Dans le village de Beem, les petits agriculteurs ne sont pas encore organisés en groupements. Dans nos activités, nous renforçons l’échange et la coopération entre les producteurs.
Dans le village d’Agba Wiliga, par exemple, nous travaillons avec le groupe de femmes local pour améliorer la commercialisation des petits animaux. Ensemble, nous allons réussir !
Les enfants sont l’avenir ! C’est pourquoi nous plaçons la forêt d’Abdoulaye au cœur de nos préoccupations. Les enfants sont très intéressés et participent à la discussion.

La transformation de noix de karité constitue une activité génératrice de revenus intéressante pour les femmes. Mais la transformation traditionnelle consomme beaucoup de bois. Avec ce four (photo de droite), nous utilisons les écorces de la noix et remplaçons ainsi le bois tropical. Génial ! De cette façon, nous pouvons réduire la consommation de bois et préserver la forêt.

Monsieur Albert à côté de ses moutons, qu’il a reçus de VSF-Suisse. Les petits agriculteurs comme Monsieur Albert nous tiennent à cœur ! Nous les accompagnons dans leurs activités d’élevage, l’élaboration de plans de nutrition et la commercialisation des animaux.
. L’engraissement des porcs était auparavant inconnu dans la région d’Abdoulaye. VSF-Suisse a introduit cette innovation auprès des petits producteurs. Mme Amegnom (en bas à droite) de Ougou Alindé a fait de son élevage de porcs un modèle, grâce à VSF-Suisse.

La santé animale est au centre de nos activités. Dans nos projets, nous contribuons à la production de fourrage de haute qualité à partir de déchets de récolte. À gauche Mme Tchaadibande avec des aliments pour poulets et à droite l’éleveuse Mme Amegnom avec des aliments pour porcs.

Les nomades fabriquent de bons fromages. A l’avenir, nous aimerions promouvoir la transformation du lait sur la base de leur expérience. Nous conduisons actuellement une étude à Lomé afin de promouvoir prochainement la production de fromage frais appelé « Wangashi » à base de recettes éprouvées. La couleur rouge du fromage sur la photo provient d’un mélange d’herbes.
Voir la forêt s’épanouir, c’est notre objectif ! Ce petit arbre fourrager fait partie des 18 000 que nous comptons planter au cours du projet. Les arbres contribueront au bon fonctionnement de l’écosystème, serviront d’ombrage et de nourriture pour les animaux.
Enfin, un petit détour par le Bénin. À gauche Géraud Hellow, notre directeur-pays au Togo. Il a grandi au Cameroun, a travaillé pour la FAO au Tchad et travaille pour VSF-Suisse depuis l’année dernière Le cœur de son travail réside dans le contact avec les familles d’éleveurs et d’agriculteurs.

La visite au Togo m’a montré que notre travail est extrêmement important à la fois pour les personnes et pour l’environnement. La population locale bénéficie de possibilités de revenus à long terme qui permettent la protection de la forêt d’Abdoulaye.

Merci de votre soutien à VSF-Suisse qui assurera l’avenir de la population locale autour de la forêt classée d’Abdoulaye.