La zone de Dawa en Éthiopie est confrontée à une forte sécheresse depuis plus d’un an. L’administration locale et le gouvernement, en collaboration avec leurs partenaires humanitaires dont VSF-Suisse, ont analysé la situation fin octobre. Le rapport, que vous trouverez ci-dessous en format PDF, résume les résultats de cette analyse.

La zone Dawa (rouge) en Éthiopie. © Google Maps

La sécheresse est principalement due à la faiblesse des pluies. Tant les pluies courtes de 2020 (octobre à décembre) que les pluies longues de 2021 (mars à mai) ont été insuffisantes dans toute la zone de Dawa. Et la saison des pluies actuelle n’a pas encore commencé dans toute la zone.

Dans tous les districts administratifs (appelés woredas) de la zone de Dawa, les pâturages sont désormais asséchés et les réserves d’eau épuisées. 95 % des villages de tous les woredas de la zone doivent déjà être approvisionnés par des transporteurs d’eau. Selon les observations faites sur place, la plupart des communautés nomades, dont l’élevage est la principale source de revenus, ont un besoin urgent d’aide alimentaire pour les deux mois à venir.

L’effondrement de la monnaie éthiopienne est un facteur aggravant. Sa valeur a diminué de moitié par rapport au shilling kényan au cours des deux derniers mois. Cela a contribué à rendre la situation précaire dans les woredas limitrophes du Kenya, qui importent habituellement des denrées alimentaires et d’autres biens du pays voisin.

La communauté internationale est appelée à agir.

La situation en chiffres :

  • Dans l’ensemble de la zone, un total de 47 215 animaux ont été signalés morts, dont 5 666 dromadaires, 4 241 bovins et 37 057 chèvres et moutons.
  • 10 écoles ont déjà dû être fermées en raison de la sécheresse dévastatrice.
  • 62’960 personnes ont un besoin urgent de nourriture.

Rapport complet