Projet d’appui aux initiatives paysannes

 

Aperçu des projets:

Pays

Togo

Nom du projet:

PAIP Phase II

État du projet

terminé

Durée:

Début: 08.01.2010
Fin: 31.12.2011
23 mois

Budget

CHF 289’947

financé par

Canton de Berne, Canton de Zürich, Fondation Paul Schiller, Fondation Margarethe et Rudolf Gsell, Tierärztlicher Notfalldienst Bern, Commune de Bottmingen, Bazar Louxembourg, Vacciner pour l’Afrique

Zone du projet

Sujets

Tags

Contexte du projet:

En raison des bouleversements politiques survenus au Togo au début des années 1990, de nombreuses personnes ont perdu leur maison et l’accès aux ressources qui leur avaient apporté de la nourriture et un petit revenu. Dans le besoin, ils ont commencé le braconnage et la collecte illégale de miel sauvage dans la forêt de Fazao-Malfakassa. Cela a conduit à plusieurs reprises à des conflits avec le gouvernement.

Projet:

Ainsi, VSF-Suisse a encouragé des paysans dans 18 villages autour du parc national de Fazao-Malfakassa à exercer des activités agricoles pour générer un revenu. Grâce à l’élevage, la plantation de légumes et l’apiculture, les paysans – qui se sont organisés en des organisations paysannes – ont pu commercialiser leurs produits. Grâce à l’élevage, la plantation de légumes et l’apiculture, les paysans – qui se sont organisés en des organisations paysannes – ont pu commercialiser leurs produits. Ils ne sont ainsi plus dépendants des ressources du parc et n’ont plus d’impacts sur l’écosystème fragile. Le projet sensibilise les bénéficiaires à l’importance de la protection des ressources naturelles. Des pépinières sont créées, la population est sensibilisée à l’utilisation et à la gestion durables des ressources naturelles, des comités de village sont fondés et la coopération avec les autorités du parc est encouragée.

A la fin de cette phase du projet, le bilan est tout à fait positif. Les objectifs du projet ont été atteints et les populations bénéficiaires ont appris à vivre en harmonie avec le parc Ils apprécient et protègent désormais le parc et peuvent même améliorer leurs conditions de vie par des activités génératrices de revenu qui n’impactent pas sur les ressources de la zone protégée. Le projet continue à porter des fruits même après le départ de VSF-Suisse, puisque les micro-crédits repayés sont alloués à toujours plus de familles bénéficiaires. Les allocations des crédits sont faites par les comités de villages, qui en plus coordonnent les organisations paysannes. Les vétérinaires auxiliaires formés par VSF-Suisse continuent à collaborer avec les vétérinaires privés locaux pour surveiller la santé animale. Des comités de villages ont également été créés et la coopération avec les autorités du parc a été accentuée.

 

Autres projets dans le pays

Projets actifs

Projets terminés