Stratégie de gestion des chiens errants et de la rage dans les camps de la MINUSS

Aperçu des projets:

Pays

Soudan du Sud

Nom du projet:

RADCON Phase II

État du projet

terminé

Durée:

Début: 12.10.2017
Fin: 12.05.2018
7 mois

Budget

USD 190’000

En collaboration avec

UNOPS

Zone du projet

Sujets

Tags

Contexte du projet:

En raison des conflits violents au Soudan du Sud, environ deux millions de personnes ont dû fuir leur région d’origine. La plupart de ces personnes déplacées vivent dans les sites de protection des civils (PDC), gérées par la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud et d’autres organisations humanitaires qui fournissent des services vitaux.

Pendant ces conflits, beaucoup de personnes ont abandonné leurs chiens qui vivent maintenant dans la rue ou qui ont été adoptés par d’autres personnes aux abords ou dans les sites MINUSS et PDC. Plus récemment, le nombre de ces populations de chiens s’est accru de façon exponentielle parce qu’ils trouvent de la nourriture dans les rues ou sont nourris par les habitants du camp, ce qui améliore naturellement leur fertilité. Beaucoup de chiens errants ont de graves problème de santés.et certains d’entre eux sont porteur du virus potentiellement. mortel de la rage Au début, les animaux atteints du virus de la rage montrent des signes légers d’anomalies mais ensuite ils passent à un stade aigu ( comportement d’attaque et agression manifeste ou faiblesse et perte de coordination suivie d’une paralysie) et peuvent en mourir.

La rage peut être transmise à l’homme par des éraflures ou des morsures de chiens infectés par la rage. C’est donc un problème important au sein des camps de PDC et de la MINUSS et cela représente un risque grave pour les résidents, en particulier les enfants, mais aussi pour d’autres animaux domestiques.

Afin de gérer les populations de chiens errants et de prévenir et contrôler la rage chez les chiens, les humains et les animaux au sein des camps de PDC, VSF-Suisse a mis en œuvre un projet pilote financé par l’UNOPS dans le camp de la MINUSS à Bentiu en août 2017. Vu que le projet pilote a eu beaucoup de succès, VSF-Suisse l’a étendu à neuf camps de la MINUSS répartis dans 10 États de la République du Soudan du Sud. L’objectif du projet est de gérer la population canine dans les camps de la MINUSS et de PDC de façon humaine et durable.

Projet:

L’objectif du projet est de population canine dans les camps de la MINUSS et de PDC de façon humaine et durable. Dans un premier temps , VSF-Suisse a effectué des séances de sensibilisation pour les résidents. des camps de la MINUSS et de PDC et a développé et diffusé du matériel d’information sur la gestion de la population canine et les stratégies de prévention contre la rage. Ces séances ont également aidé les gens à comprendre le grave risque lié à la rage et à encourager la prise en charge responsable de chiens ainsi que la gestion adéquate des déchets alimentaires dans les camps de la MINUSS et de PDC.

Dans un deuxième temps, afin d’améliorer la santé des chiens dans les camps, 20 assistants vétérinaires ont été formés et des équipes techniques de vétérinaires ont été recrutées et déployées pour effectuer les interventions. . Dans chaque camp de la MINUSS, VSF-Suisse a mis en place une clinique temporaire de traitement des chiens où les chiens ont été traités contre diverses maladies, vermifugés, vaccinés contre la rage, stérilisés et relâchés. Ceux qui sont jugés agressifs, âgés ou très malades suite par exemple à une tumeur vénérienne transmissible (TVT) sont euthanasiés sans cruauté et les carcasses sont éliminées de façon responsable. VSF-Suisse a aussi distribué des équipements pour faciliter la capture des chiens, des médicaments vétérinaires et des trousses chirurgicales aux équipes vétérinaires intervenantes.

Depuis le début du projet, les ressources mobilisées sur le projet RADCON s’avèrent efficace pour gérer la population de chiens errants d’une manière humaine et durable.

Autres projets dans le pays