Projet pilote de création de revenus pour les femmes grâce aux produits laitiers locaux

Aperçu du projet

Pays

Togo

Nom du projet

WOMEN

État du projet

Actif

Durée

Début

01.06.2022

Fin

31.05.2026

Budget

CHF 625 210

Financé par
  • Direction du développement et de la coopération DDC
  • Canton de Bâle-Ville
  • Communes de Küsnacht et Riehen
  • Swisslos fonds de loterie des cantons de Berne, Glaris, Grisons et Schaffhouse
  • Ville de Berne
  • Villes de Pully et Vevey
  • Fondation Corymbo
  • Fondation Nord-Süd
Partenaires
  • Gestion de l’Environnement et Valorisation des Produits Agropastoraux et Forestiers (GEVAPAF)

     

Zone du projet

Sujets

Tags

 

Contexte

Avec une superficie de 8’470 km², la région des Savanes, au nord du Togo, est plus grande que le canton des Grisons. C’est la région du pays où l’élevage pastuers est le plus important. Plus de la moitié du lait (environ 55%) produit dans la zone d’intervention est commercialisé, le reste est consommé. La transformation en fromage frais – appelé « wagashi » – est une stratégie importante pour améliorer la conservation du lait et générer de la valeur ajoutée. Les femmes sont traditionnellement responsables de la transformation du lait. Les productrices de wagashi n’ont souvent pas été scolarisées ou formées. La vente de wagashi est l’activité principale et la seule source de revenus des productrices de wagashi et des commerçantes.

Le secteur laitier est soutenu depuis peu de temps par le gouvernement togolais à travers l’institut de formation professionnelle IFAD-Elevage Barkoissi. Les jeunes et les adultes sont formés dans le domaine de l’élevage, de la transformation et de la commercialisation du lait. Cependant, les femmes sont souvent exclues des projets de la chaîne de valeur du lait local.

C’est là que VSF Suisse intervient avec toute son expérience dans le secteur laitier, afin de renforcer et d’impliquer les femmes dans le processus de création de valeur.

 

L’objectif

Notre objectif principal est de renforcer les revenus de 400 ménages de pasteurs, grâce à l’autonomisation des femmes et à l’augmentation de la consommation de produits laitiers comme le wagashi dans les localités de la zone de projet. En outre, VSF-Suisse souhaite aider les productrices de lait à améliorer leur productivité. Il s’agit ainsi de répondre à la demande croissante en lait local et de réduire la mauvaise réputation de l’élevage transhumant.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  1. Les moyens d’existence de 400 ménages (pasteurs et commerçants) sont renforcés.
  2. Amélioration de la disponibilité et de la qualité des produits laitiers locaux tel que le wagashi dans la zone du projet.
  3. La productivité des troupeaux laitiers s’est améliorée dans les zones cibles grâce à des solutions durables.

Approche

VSF-Suisse est active au Togo depuis 2002 et travaille le long de la chaine de valeur animales qui contribuent à l’amélioration des revenus et à l’amélioration de la sécurité alimentaire. Les actions prévues visent à répondre aux principaux besoins des populations les plus vulnérables, selon les approches suivantes :

  • Développement des capacités : formation hygiène lait, formation gestion coopérative, formation au développement des AGR
  • Développement du système de marché (DSM) : Accès au matériel de collecte et transformation, accès au financement et accès au marché.
  • One Health : surveillance des maladies zoonotiques, contrôle de la présence des résidus d’antibiotique dans le lait, communication des données aux autorités (sanitaire et vétérinaire) et sensibilisation des éleveurs et transformatrices.

 

Lesquels des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies ce projet poursuit-il ?

 

Autres projets dans le pays