Ce que nous faisons

VSF-Suisse lutte contre la faim et la pauvreté dans divers pays d’Afrique de l’Est et de l’Ouest. Nous travaillons particulièrement pour et avec des gens qui dépendent des animaux de rente pour gagner leur vie.

Notre action en quatre points:

Activités génératrices de revenus

Nous luttons contre la pauvreté en développant des activités génératrices de revenu liées à l’élevage, en réduisant les pertes dues aux maladies animales et en améliorant la production animale.

La réduction des risques de catastrophes

Nous soulageons la souffrance en cas de catastrophes et nous améliorons la préparation à l’urgence.

Services vétérinaires

Nous diminuons le nombre de maladies transmissibles de l’animal à l’homme et améliorons la sécurité alimentaire.

Informations

Nous sensibilisons le public suisse sur les difficultés rencontrées aujourd’hui par les populations défavorisées qui dépendent de l’élevage pour leur subsistance.

Contexte du projet

Aujourd’hui encore, plus d’un demi-milliard d’humains vit sous le seuil de la pauvreté et lutte pour sa survie. La malnutrition chronique est un facteur limitant de développement durable. Les animaux sains sont donc essentiels à la survie humaine : ils fournissent de la nourriture et génèrent un revenu supplémentaire.

Dans le monde, plus d’un milliard de personnes dépendent également des animaux de rente. Pour leur subsistance ou même pour leur survie.

2018 EN BREF

L’année 2019 en chiffres

  • 46 projets
  • activités en 8 pays
  • soutien à1’182’407 hommes, femmes et enfants
  • 3’245’617 animaux traités ou vaccinés
  • 509’540 litres de lait produit et vendus
  • 390’462 litres de lait pasteurisés
  • 8’513 personnes formées: bénéficiaries, auxiliaires-vétérinaires, experts, collaborateurs et -trices, partenaires

Cela a été réalisé:

  • 114 collaborateurs et collaboratrices
  • un budget de approx. 7.7 mio. CHF

Ce que nous faisons

Faim

815 millions d’humains sont sous-alimentés dans le monde, 25’000 meurent chaque jour; c’est un humain chaque 3.5 secondes. La plupart d’entre eux sont des enfants. La faim menace plus les humains que le SIDA, la malaria ou la tuberculose réunis. La sous-alimentation freine le développement physique et intellectuel. La capacité d’apprendre et de produire diminue ce qui entraîne les humains touchés vers toujours plus de pauvreté.

La famine est due principalement

  1. aux catastrophes naturelles,
  2. aux conflits,
  3. aux manques d’infrastructures agricoles
  4. et à la surexploitation de l’environnement.

Dernièrement, les crises économiques et financières ont contribué à aggraver la pauvreté.

Pauvreté

1 humain sur 3 vit avec moins d’un franc par jour.

La survie de 700 millions d’humains dépend entièrement ou en partie de l’élevage.

Les animaux sont échangés contre d’autres produits de première nécessité ; ils représentent ainsi un investissement. Les animaux fournissent les aliments comme le lait, les œufs ou la viande, ils livrent aussi la laine, le cuir ou de l’engrais.

Les animaux servent au travail de la terre ou transportent des marchandises. Ils jouent un rôle culturel déterminant dans beaucoup de communautés rurales.

Votre soutien aide les humains et les animaux à vivre et à survivre.

S’il vous plaît faites un don.

Ce que nous faisons

Vétérinaires Sans Frontières Suisse (VSF-Suisse) travaille pour les humains qui utilisent l’élevage comme moyen de survie. VSF Suisse aide à la mise sur pied d’un service vétérinaire, forme les vétérinaires auxiliaires, conseille les éleveurs sur la gestion du troupeau, sur l’hygiène et la prévention des maladies, soutient la production et la commercialisation des produits.

Toutes ces mesures améliorent l’approvisionnement en nourriture, augmentent la production de meilleurs produits, améliorent la santé animale et la santé humaine et favorisent la formation des éleveurs et vétérinaires. Ces mesures génèrent ainsi des revenus supplémentaires – indispensables pour sortir de la pauvreté.

VSF-Suisse est active dans 7 pays d’Afrique et emploient quelque 160 collaboratrices et collaborateurs – la plupart locales.

Notre objectif

L’objectif est toujours de mettre en œuvre des mesures à long terme avec la population, afin que les communautés n’aient plus à dépendre d’une aide extérieure.