Ce que nous faisons

VSF-Suisse s’engage contre la famine et la pauvreté dans huit pays en Afrique de l’Est et l’Ouest. Nous travaillons particulièrement pour et avec des gens qui dépendent des animaux de rente pour gagner leur vie. Toutes nos actions améliorent l’approvisionnement en nourriture, augmentent la production de meilleurs produits, améliorent la santé animale et la santé humaine et favorisent la formation des éleveurs et vétérinaires. Ces mesures génèrent ainsi des revenus supplémentaires – indispensables pour sortir de la pauvreté.

Nous travaillons dans les secteurs suivants :

Services vétérinaires

Nous menons des campagnes de vaccination, formons des Auxiliaires Villageois d’Élevage, et conseillons les éleveurs sur la gestion du troupeau, sur l’hygiène et la prévention des maladies. Nous diminuons le nombre de maladies transmissibles de l’animal à l’homme.

Activités génératrices de revenus

Nous soutenons la production et la commercialisation des produits. Nous promouvons l’accès aux chaînes de valeur et utilisons les relations économiques comme moyen de résolution des conflits.

La réduction des risques de catastrophes

Nous soulageons la souffrance en cas de catastrophes et nous améliorons la préparation à l’urgence.

Informations

Nous sensibilisons les institutions et le public suisse sur les difficultés rencontrées aujourd’hui par les éleveurs de bétail en Afrique.

Ce que nous combattons

Faim

Pauvreté

Dans le monde, 688 millions de personnes sont sous-alimentées (FAO, 2019). Les enfants des régions les plus pauvres du monde sont particulièrement touchés : bien que dans la plupart des cas, la maladie soit la cause de la mort, 45% des enfants de moins de cinq ans meurent directement de malnutrition.

La faim et la malnutrition entravent le développement physique et mental de l’enfant ainsi que l’état de santé et la résistance physique des adultes. Les principales causes de la faim sont les catastrophes naturelles, les conflits et les guerres, le manque d’infrastructures agricoles et la surexploitation de l’environnement.

L’amélioration de la sécurité alimentaire est au cœur de tous les projets de VSF-Suisse et est essentielle pour sortir de la pauvreté de manière durable.

Dans le monde, 734 millions de personnes vivent avec moins de 1,90 dollar US par jour et sont donc touchées par l’extrême pauvreté (Banque mondiale, 2018). Bien que la situation dans de nombreuses régions du monde se soit considérablement améliorée ces dernières années, les habitants de l’Afrique subsaharienne en particulier continuent d’être touchés de manière disproportionnée par l’extrême pauvreté. Plus de 50 % des personnes touchées dans le monde y vivent. En outre, il y a des millions d’autres personnes qui se trouvent juste au-dessus du seuil de pauvreté et qui sont confrontées à des difficultés similaires. On estime à 500 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté dans le monde qui dépendent entièrement ou en grande partie de l’élevage pour leur subsistance (Banque mondiale, 2019). Et c’est exactement là qu’intervient le travail de VSF-Suisse : présenter des moyens de sortir de la pauvreté en permettre un développement durable grâce à des animaux d’élevage en bonne santé.

Les animaux représentent souvent un investissement important dans les sociétés pastoralistes et peuvent être échangés contre d’autres biens. Ils produisent des aliments tels que le lait ou les œufs et fournissent de la viande, de la laine, du cuir et des engrais. Les animaux sont également utilisés comme animaux de travail ou comme moyens de transport et jouent un rôle culturel important dans de nombreuses sociétés rurales.

Notre année 2021 en chiffres

  • 40 projets dans 8 pays
  • 155 602 personnes dans le besoin soutenues
  • 2 292 663 animaux vaccinés et/ou vermifugés
  • 6 000 animaux sains distribués à des personnes dans le besoin
  • 4 157 tonnes de nourriture pour animaux distribuées dans des situations d’urgence
  • 411 agent-e-s communautaires de santé animale formé-e-s et équipé-e-s
  • 8 110 personnes formées dans des domaines tels que l’élevage, la production des aliments ou l’hygiène
  • 27 coopératives crées et/ou formées aux principes de la gestion d’entreprise
  • 2 mini-laiteries et 4 kiosques à lait construites
  • 931 776 litres de lait produits
  • 19 dialogues de paix organisés
  • 4 hectares de pâturages restaurés
  • 2 unités de One Health Units établies

Votre soutien aide les humains et les animaux à vivre et à survivre.

S’il vous plaît faites un don.