La protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie de milliers de personnes peuvent aller de pair, comme le montre l’exemple de notre projet APFA II, qui s’est achevé l’année dernière.

Dans le cadre de ce projet, VSF-Suisse s’est engagé pendant six ans auprès des communautés autour de la forêt d’Abdoulaye au Togo. Compte tenu des succès de la première phase du projet (2014-2017) et de certains défis restants, il a été décidé de mettre en œuvre des actions complémentaires et de consolidation dans une deuxième phase ; ainsi est née l’AFPA 2. Son objectif est d’améliorer d’autant plus les conditions de vie des populations riveraines de la forêt d’Abdoulaye dans six villages (trois issus de la phase 1 ainsi que trois nouveaux) entre mars 2018 et juin 2020, tout en préservant la forêt et sa biodiversité.

L’amélioration des conditions de vie étant la porte d’entrée pour s’attaquer aux causes de la dégradation de l’environnement, le projet s’est principalement concentré sur les activités génératrices de revenus. Au centre de cette démarche se trouvaient les améliorations de l’organisation des producteurs et des chaînes de production (pour la noix de karité, le miel et la petite agriculture), le soutien à la production (soutien financier, facilitation des fournisseurs d’aide et d’intrants) et la promotion de la commercialisation des produits.

Nous avons également travaillé avec diverses parties prenantes dans les communautés touchées pour améliorer l’accès à l’eau et la gestion des ressources naturelles. Au cours du projet, cinq puits et trois réservoirs de rétention d’eau pour la culture de légumes ont été construits, trois forages ont été réhabilités dans les écoles et six étangs pour l’abreuvement des animaux ont été construits. Ces infrastructures sont gérées par des comités locaux spécialement constitués. En outre, nous avons facilité le reboisement de plus de 20 000 arbres dans la région et organisé plusieurs sessions de sensibilisation et d’éducation à la conservation pour les écoliers de diverses communautés. Afin de prévenir et de signaler les violations des règlements de conservation autour de la forêt d’Abdoulaye, des comités ont été créés dans chaque village pour travailler avec les autorités forestières.

Grâce à l’ancrage local par la coopération avec trois ONG locales et le service technique de l’État ICAT, nous sommes sûrs que les objectifs atteints auront un impact positif et durable pour la population et la nature dans la région à long terme.

Photo © VSF-Suisse: Un nouvel outil a été développé pour la récolte des noix de karité, la « roue à karité ». En l’utilisant, les femmes sont moins exposées au risque de morsures de serpent, protègent leur dos et peuvent récolter plus de noix.