Projet d’urgence de déstockage au Mali pendant la sécheresse de l’été 2018 (FAO Destockage)

Aperçu des projets:

Pays

Mali

Nom du projet:

FAO Destockage

État du projet

terminé

Durée:

Début: 12.07.2018
Fin: 30.11.2018
4 mois

Budget

CHF 46’000

En collaboration avec

FAO

Zone du projet

Sujets

Tags

 

Contexte du projet:

Au Mali, la population est fortement dépendante de l’élevage ; ceci dit, le revenu chute rapidement si les bovins, moutons et les chèvres sont malades. L’élevage est important non seulement pour l’économie nationale, mais aussi pour la sécurité alimentaire du pays. Le manque de pluie et les températures élevées au Mali pendant la crise de sécheresse de l’été 2018 a asséché le paysage et menace le mode de vie des ménages pastoraux. La nourriture et l’eau deviennent des ressources rares et les troupeaux sont de plus en plus affaiblis. En 2018, on estime qu’environ 1’600’000 bovins, 2’162’466 ovins et 2’743’604 caprins étaient menacés. Des animaux mourants représentent une perte immense de revenus pour les ménages pastoraux et ont un impact négatif sur leurs moyens d’existence. De plus, des cadavres non disposés correctement peuvent faciliter la propagation d’épidémies.

Projet:

Le déstockage est un processus durant lequel les animaux les plus faibles sont retirés du troupeau avant qu’ils ne meurent ou qu’ils présentent un risque pour la santé publique Dans le cadre de notre projet au Mali, les animaux trop faibles sont abattus et la viande consommable est distribuée en priorité aux enfants.
À travers cette intervention d’urgence, la taille du troupeau est réduite. Il est certes plus avantageux d’avoir un petit troupeau en bonne santé que de perdre un grand troupeau à cause d’une maladie, manque de fourrage ou d’eau. Une fois la période de sécheresse passée, les ménages pastoraux peuvent s’appuyer sur des animaux en bonne santé et renouveler et agrandir leurs troupeaux grâce à des portées.
À travers cette intervention d’urgence, la taille du troupeau est réduite. Il est certes plus avantageux d’avoir un petit troupeau en bonne santé que de perdre un grand troupeau à cause d’une maladie, manque de fourrage ou d’eau. Une fois la période de sécheresse passée, les ménages pastoraux peuvent s’appuyer sur des animaux en bonne santé et renouveler et agrandir leurs troupeaux grâce à des portées.

Autres projets dans le pays