Fourrage à base de plantes envahissantes et amélioration de la sécurité alimentaire

Aperçu du projet

Pays

Kenya

Nom du projet

INNOPLA

Durée

Début

01.09.2023

Fin

31.08.2025

Budget

CHF 270’000

Financé par
  • Fondation Atdta
  • Canton Genève
  • Drittes Millenium
  • Fondation Else von Sick
  • Canton d’Argovie Swisslosfonds
  • Canton de Bâle-Ville
  • Canton de Bâle-Campagne
  • Canton de Glarus
  • Canton de Grison
  • Ville de Pully
  • Ville de Vevey

Sujets

Tags

Contexte

Dans le district d’Isiolo, 80% des habitants vivent de l’élevage, principalement à travers le pastoralisme nomade. Cependant, l’accès à des terres de pâturage suffisantes est de plus en plus limité en raison de la dégradation de l’environnement et des effets du changement climatique (en particulier les sécheresses). Pour faire face à la pénurie de pâturages pendant les périodes de sécheresse et les périodes sèches, les éleveurs mettent en place diverses stratégies. Les familles migrent, divisent leurs troupeaux, achètent du fourrage, partagent leur nourriture avec le bétail ou prennent la décision d’abattre ou de vendre certains animaux. Dans des cas extrêmes, certains abandonnent complètement le pastoralisme et peuvent devenir démunis.

Objectif

La production communautaire de fourrage contribuera à accroître la sécurité alimentaire des principaux animaux de bétail, ce qui permettra ainsi d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de diversifier les sources de revenus et de renforcer la résilience des communautés (agro)pastorales du nord du Kenya face à la sécheresse et à d’autres chocs.

Objectif 1 : Promouvoir l’utilisation de l’alimentation animale à base de gousses de Prosopis juliflora, une espèce végétale invasive.

Objectif 2 : Déterminer le coût, la valeur nutritionnelle et la sécurité des aliments à base de Prosopis juliflora par rapport à d’autres aliments.

Objectif 3 : Gestion durable des pâturages et du bétail.

Approche

Le projet s’appuie sur les ressources existantes du comté d’Isiolo pour mettre en œuvre un projet économiquement réalisable, écologiquement durable, socialement et culturellement acceptable, et sensible aux conflits. L’accent de transfert de connaissances repose sur « apprendre en faisant » avec des démonstrations pratiques pour les participants non lettrés. Cela rend les succès visibles ; les connaissances sont mieux ancrées et un impact durable est atteint. Le fourrage développé de cette manière ne devrait pas concurrencer la nourriture, il devrait être nutritif, facile à transporter, stockable et sûr.

          Lesquels des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies ce projet poursuit-il ?

           

          Autres projets dans le pays

          ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER
          Recevez des nouvelles de nos activités, des aperçus de nos projets, des mises à jour sur les pays, des histoires intéressantes et bien plus encore... Nous nous réjouissons de vous accueillir !
          Ce site web utilise des cookies pour vous garantir une expérience optimale.
          Ce site web utilise des cookies pour vous garantir une expérience optimale.