Projet BCIN

Aperçu des projets:

Pays:

Éthiopie

Nom du projet:

BCIN

État du projet:

terminé

Durée:

Début: 01.03.2015
Fin: 31.08.2016
17 mois

Budget:

USD 150’000

financé par

Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (International Food Policy Research Institute, IFPRI)

Zone du projet

Sujets

Tags

Contexte du projet:

Les habitants de la région Somali sont régulièrement en situation de malnutrition. Il y a un grand besoin d’amélioration des habitudes alimentaires, qu’il convient d’intégrer aux pratiques pastorales et agricoles Ils doivent être durables et contribuer aux changements de comportement au sein des communautés nomades elles-mêmes.

Il a d’ailleurs été prouvé que le comportement est un facteur critique dans l’amélioration des habitudes alimentaires mais qu’il est souvent négligé. Des études participatives menées par VSF-Suisse dans le passé ont démontré que la malnutrition des enfants de moins de cinq ans est en général causée par un accès insuffisant au lait et à une alimentation inappropriée. Dans le même temps, , la communication pour le changement social et du comportement (CCSC)qui vise à modifier les comportements individuels, a une portée limitée : il apparaît en effet nécessaire de porter une attention particulière aux diversités de cultures et de comportements des populations ciblées.

 

Projet:

Dans les woredas Moyale et Mubarek, situés dans la zone de Liben (région éthiopienne de Somali), VSF-Suisse a établi deux nouvelles structures dont le but est d’améliorer la résilience des communautés pastorales ainsi que leurs conditions de vie. La première de ces plateformes est constituée par les écoles pastorales et rurales (Pastoral Field Schools, PFS)àintervalles réguliers, elles donnent l’occasion aux communautés d’analyser, discuter et partager leurs expériences quant aux conditions de vie, opportunités et défis relatifs aux cheptels et aux pâturages. Ils discutent et apportent leurs propres expériences. La deuxième plateforme consiste, elle, en banques communautaires (Village Community Banks,VICOBA)..Organisées de façon collective. La population y accumule collectivement de l’épargne. On y collecte l’épargne de manière à pouvoir octroyer des crédits en temps de crises. Principalement gérées par des femmes, les VICOBA visent à offrir une réponse durable aux besoins des membres de la communauté locale. Ce sont principalement des femmes qui y sont employées.

Ce projet de recherche ambitionne d’une part d’évaluer dans quelle mesure ces deux structures peuvent augmenter efficacement et durablement la sensibilisation à une nutrition optimale de la mère, du nouveau-né et du jeune enfant (Maternal, Infant and Young child Nutrition, MIYCN). et les techniques nutritionnelles. D’autre part, cette étude vise à déterminer comment les CCSC peuvent encourager et améliorer les changements de comportement.

La période de recherche proposée est de 6 mois (d’avril 2015 à août 2016). Le groupe d’étude sera composé de membres de communautés des woredas Moyale et Mubarek. Dans le même temps, des groupes de contrôle feront eux aussi l’objet de la même étude dans les woredas Hargele et Gode qui, eux, ne disposent ni d’écoles pastorales et rurales, ni de banques communautaires. Une sélection aléatoire est ensuite effectuée parmi 471 ménages du groupe d’étude et du groupe de contrôle. Les personnes ciblées par ce projet sont des mères avec des enfants de moins de 23 mois.

Les données des deux groupes seront étudiées et comparées. Les connaissances acquises sur les pratiques alimentaires seront transmises aux écoles pastorales et rurales ainsi qu’aux banques communautaires. Les données sont ensuite collectées et comparées une nouvelle fois. Ensuite, des études qualitatives seront conduites auprès des groupes-cibles et des personnes-clé seront interviewées.

Ce projet intègre les approches CCC .(Communication pour le Changement de Comportement) et IEC (Information, Education, Communication, concept défini par l’UNICEF comme « le processus d’apprentissage par lequel des individus et des communautés adoptent volontairement et maintiennent des comportements bénéfiques à leur santé). Cette recherche servira d’enquête de référence pour d’autres récoltes de données, basées sur les mêmes méthodes et portant sur un plus grand nombre de foyers, dans le but d’utiliser les théories CCSC pour améliorer les pratiques nutritives de la mère, du nouveau-né et du jeune enfant.

La BCIN est un projet de développement sensible au genre qui combine la question de la nutrition avec des mesures concernant l’élevage et l’agriculture. La recherche préliminaire a été conçue pour répondre directement à la question posée par Transform Nutrition et A4NH : Comment l’agriculture et le secteur alimentaire peuvent-ils mieux intégrer la nutrition, de manière à avoir un plus grand impact sur les habitudes alimentaires ?

 

Die ersten Egebnisse können Siehierlesen (nur auf Englisch verfügbar)

 

D’autres projets dans le pays

Projets actifs

News:

Communiqé de presse : Crise alimentaire imminente dans la Corne de l’Afrique

Communiqé de presse : Crise alimentaire imminente dans la Corne de l’Afrique

Berne/Juba. 31 mai 2021 La Corne de l'Afrique traverse une grave crise. La situation alimentaire actuelle est précaire et les prévisions pour le reste de l'année 2021 sont alarmantes. Selon l’initiative de classification intégrée des phases de la sécurité alimentaire...

Mise à jour sur la situation des criquets pèlerins et son impact sur les populations dans la Corne de l’Afrique

Mise à jour sur la situation des criquets pèlerins et son impact sur les populations dans la Corne de l’Afrique

Image © FAO Les criquets pèlerins continuent d'être présents dans toute la Corne de l'Afrique. Bien que les essaims actuels soient plus petits et moins nombreux, l’impact sur les communautés touchées reste élevé et peut conduire à une vulnérabilité accrue des...